NOUVEAU RAPPORT DES EXPERTS DE THE ECONOMIST INTELLIGENCE UNIT :
LE CHANGEMENT CLIMATIQUE CONSTITUE UNE MENACE MAJEURE POUR LA SANTÉ RESPIRATOIRE

Le rapport intitulé « Climate change and its impact on lung health : a focus on Europe »i (littéralement, “Le changement climatique et son impact sur la santé respiratoire: un focus sur l’Europe”), parrainé par Chiesi, met en garde contre les nombreux effets néfastes du changement climatique sur la santé respiratoire. Un groupe d’experts appelle à une action politique urgente pour éviter que le changement climatique n’entaîne la prochaine grande crise de santé publique – et elle nous concernera tous.

Nous devons agir maintenant pour mettre fin à l’urgence climatique !

Cliquez ci-dessous pour lire le rapport complet

Rapport complet

LA CRISE CLIMATIQUE EST UNE CRISE SANITAIRE

Nous savons tous que le réchauffement climatique a des effets dévastateurs sur la planète et sur la santé humaine.1 Les gouvernements, les ONG, les organisations internationales et les collectifs de citoyens appellent à un changement urgent et généralisé.

De nombreuses entreprises se joignent au mouvement et se montrent ambitieuses en matière de durabilité. Leurs engagements parlent avant tout de la réduction leur empreinte carbone sur la planète, qu’il s’agisse de leurs opérations, de leurs collaborateurs et de leurs produits ; et beaucoup d’entre elles s’engagent également à maintenir la qualité de leurs services, leur accès et la sécurité des consommateurs et des utilisateurs finaux.

MAIS CES MOTS SONT-ILS SUFFISANTS ?

NOUS INVITONS À LA RESPONSABILITÉ.

DERRIÈRE LES MOTS

Nous avons examiné la signification réelle des termes utilisés.2

“Neutralité climatique”

Réduction des GES et de tout autre forçage radiatif afin de n’avoir aucun effet sur le système climatique.

“Neutralité carbone”

Lorsque les émissions de GES associées à une entité, un produit ou une activité sont réduites à un niveau zéro pendant une durée définie.

“Zéro émission nette”

Réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le but d’équilibrer les émissions produites et les émissions éliminées de l’atmosphère terrestre.

Les engagements en matière de durabilité ne sont valables qu’en fonction des mesures prises pour atteindre l’objectif. Si ces actions ne sont pas vérifiées de manière indépendante par des normes internationales, les engagements eux-mêmes ne sont que des mots.

Pour l’instant, les protocoles permettant de mesurer les progrès au niveau de l’entreprise n’existent que pour la neutralité carbone (tels que le PAS 2060 et le protocole de neutralité carbone).3

En tant que plus grande entreprise pharmaceutique à être certifiée B Corp, Chiesi croit que les changements de comportements sont possibles. Pour nous, la protection de la santé des patients et la protection de l’environnement ne doivent pas faire de compromis.

En décidant de modifier son statut juridique pour devenir une entreprise à mission,9 Chiesi a rendu la durabilité contractuelle et juridiquement contraignante. Elle a ainsi intégré un double objectif de création de valeur partagée, pour l’entreprise et pour la société et l’environnement.

En outre, en obtenant la certification B Corp,10 en mesurant et en communiquant de manière transparente notre impact (positif et négatif), et en le déployant sur toute notre chaîne de valeur grâce au Code d’interdépendance,11 Chiesi va bien au-delà de la réduction du carbone.

Notre parcours de durabilité est un processus continu : nous nous améliorons sans cesse et nous nous fixons des objectifs toujours plus ambitieux.12

En mars 2021, Chiesi a rejoint le B Corp Climate Collective (BCCC), s’engageant dans la « Race to Zero » de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Il s’agit d’une campagne mondiale visant à mobiliser le leadership et le soutien des entreprises, des villes, des régions et des investisseurs pour un avenir plus vert. L’objectif est de donner un élan pour le passage à une économie décarbonée.

C’est pourquoi nous ne nous contentons pas de réduire notre empreinte environnementale sur nos opérations, nous repensons nos produits et nous innovons – au service des patients et de la planète.

Nous sommes fiers d’avoir pris des mesures décisives et ambitieuses pour garantir à nos patients l’accès aux options thérapeutiques qui répondent le mieux à leurs besoins, tout en innovant pour trouver la solution la plus respectueuse de l’environnement.13 Les patients ne devraient pas avoir à supporter la responsabilité environnementale lorsqu’ils envisagent de prendre des traitements.

Face à la crise climatique mondiale, nous devons tous agir, ensemble.

Détailler les engagements et les progrès de Chiesi

PRODUITS ET DISPOSITIFS À L’USAGE DES PATIENTS

En 2019, Chiesi a été la première entreprise pharmaceutique à annoncer publiquement une solution pour réduire l’empreinte carbone des aérosols doseurs pressurisés (pMDI), tout en continuant à investir dans la technologie des inhalateurs à poudre sèche (DPI), afin de fournir les options thérapeutiques nécessaires aux patients. Le premier aérosol-doseur à faible teneur en carbone contenant un gaz propulseur à faible potentiel de réchauffement planétaire (PRP) sera lancé d’ici 2025, ce qui permettra de réduire l’empreinte carbone de 90 %. Chiesi investit activement 350 millions d’euros pour accélérer son développement et mettre cette solution innovante sur le marché.

En 2021, Chiesi prévoit l’utilisation exclusive de papier FSC (Forest Stewardship Council) pour toutes les boîtes d’emballage secondaires.

Dans le but de développer des produits durables dès la conception, la perspective du cycle de vie (LCP) a été lancée en 2019 et s’est étendue à tous les produits en R&D en 2020. La LCP continuera d’être déployée dans l’esprit d’une politique de R&D durable et adaptée à l’avenir, où la durabilité est intégrée dès le départ par le biais d’une conception (verte).

En 2021, nous lancerons également un concours de produits écologiques afin de planifier et d’investir dans d’autres projets d’amélioration de produits. Par exemple, nous co-fondons un consortium de PME britannique dirigé par des femmes (Dsposal et Reply) qui recherche comment réduire ou éliminer l’utilisation du plastique en repensant certains composants de nos inhalateurs. Le projet a été financé dans le cadre du concours « Designing sustainable plastic solutions », organisé par Innovate UK, l’agence britannique pour l’innovation.

MOBILITÉ

Chiesi a conçu une « politique de mobilité professionnelle » autour de trois axes principaux : les voyages d’affaires, les déplacements domicile-travail et le parc automobile.

  • Voyages d’affaires : Bien que 2020 soit une année exceptionnelle (en raison de la pandémie), Chiesi limitera à l’avenir les déplacements professionnels au strict nécessaire. Ces déplacements seront remplacés par des réunions numériques utilisant toutes les technologies disponibles. Lorsque les déplacements seront nécessaires, Chiesi recommandera les partenaires et les options de voyage plus écologiques.
  • Les déplacements domicile-travail : L’objectif est de faciliter la « mobilité douce », en encourageant le vélo ou l’utilisation des transports publics pour les déplacements des collaborateurs. La mobilité alternative est également encouragée par des primes, des récompenses et des jeux.
  • Flotte de voitures : Nous avons mis en place un projet global d’électrification du parc automobile qui s’appuie sur les nouvelles technologies avec des partenaires sélectionnés. Ce plan prévoit le remplacement systématique de nos voitures par des modèles hybrides ou électriques, et l’Italie est le point de départ de ce plan global.

BÂTIMENTS ET ACTIVITÉS INDUSTRIELLES

Le programme « Better Building » est un projet axé sur l’amélioration des performances de durabilité des sites de Chiesi. Le programme évalue la durabilité et l’impact de nos bâtiments existants en termes de bien-être des personnes, de politiques de mobilité, de gestion des déchets, de consommation d’énergie et d’eau. Cette évaluation est un point de référence pour les entreprises, tant au niveau local qu’international, et elle vise à mesurer les bâtiments de Chiesi en utilisant un système commun, afin d’évaluer si les exigences minimales pour obtenir une certification LEED sont remplies.

Certification LEED : en 2020, le nouveau siège a obtenu le niveau le plus élevé du protocole LEED Platinum pour la conception et la construction de nouveaux bâtiments. Le centre de recherche a obtenu la certification LEED Gold pour le protocole EB:OM (Existing building and operation maintenance).

Le centre de recherche de Parme a obtenu la certification LEED EB:OM.

Capture des propergols (opérations industrielles) : un système d’abattement a été installé sur les sites de production de Parme et Blois en 2020 et il fonctionne depuis début 2021 sur les deux sites. Ce système est capable de condenser les pertes de propergols en phase de test de pulvérisation (à Parme et à Blois) et en phase de remplissage (à Blois uniquement). Le propergol récupéré est ensuite envoyé dans un incinérateur à haute température qui le détruit de manière sûre et efficace.

ELIMINATION DU CO2

La crise climatique nous impose des choix urgents et dramatiques. La réduction des émissions est un engagement immédiat et fondamental que toutes les entreprises doivent prendre pour éviter que la température moyenne de la planète augmente au-delà de 1,5 degré.

Toutefois, cela ne sera pas suffisant si nous ne capturons pas également le CO2 déjà présent dans l’atmosphère. La photosynthèse chlorophyllienne reste la meilleure technologie pour éliminer le CO2 – en d’autres termes : les arbres. Lors de la réunion du G20 de novembre 2021, les pays participants se sont engagés à planter 1 000 milliards d’arbres.

Bien que ces initiatives ne puissent pas, à juste titre, être incluses dans les objectifs SBTi, Chiesi entend faire sa part en développant d’importants projets concernant la plantation d’arbres.

Un exemple de cet engagement est le Consortium Forestier KilometroVerdeParma (« Kilomètre vert Parme »), un projet à but non lucratif de reforestation urbaine et suburbaine dans la province de Parme. Grâce à la participation de tous les groupes sociaux, ainsi que des citoyens, des étudiants, des entreprises, de l’administration publique, des associations et des propriétaires fonciers, le Consortium vise à créer des forêts permanentes qui, tout en captant le CO2, pourraient également avoir un impact positif sur le changement climatique déjà en cours. Cela permettrait d’améliorer la qualité de l’air, d’atténuer les vagues de chaleur et la chaleur urbaine, de promouvoir une meilleure gestion de l’eau et l’appréciation sociétale des espaces verts, et de sensibiliser l’ensemble de la communauté à la protection et à la prise en charge de l’environnement. Le Consortium, qui a été fondé en 2020, a déjà permis de planter 40 000 arbres – ils seront 55 000 d’ici mars 2022. Ayant contribué à la plantation de plus de 10 000 arbres, Chiesi, l’un des cofondateurs, soutient activement le projet afin de maximiser ces initiatives de reforestation.

Energie

Achat d’énergie (en amont) : L’électricité est achetée selon des modèles durables accrédités par les organismes de référence et exclusivement à partir de sources d’énergie renouvelables. La possibilité d’acheter des biocarburants sera mise en œuvre dès que leur utilisation à l’échelle industrielle sera prête.

Actuellement, 100 % de l’électricité consommée par les sites italiens est renouvelable (environ 3 % est produite sur place par des systèmes photovoltaïques) et de haute qualité, car elle provient de sources à faible impact (notamment l’éolien) et de nouvelles installations spécifiques (raccordement au réseau depuis moins de 5 ans). En outre, une directive d’achat d’énergie verte de l’entreprise sera partagée avec toutes les filiales locales.

Les modèles en cours d’évaluation pour les futurs achats d’électricité se caractérisent par une plus grande additionnalité en termes de soutien à la transition écologique et au développement des énergies renouvelables (contrat d’achat d’électricité ou CAPEX direct avec création de crédits carbone), garantissant flexibilité et réactivité.

Consommation d’énergie (en aval) : L’attention portée à la consommation d’énergie et la volonté d’amélioration continue des performances énergétiques seront garanties par le système de gestion de l’énergie, certifié selon la norme internationale la plus élevée, ISO 50001 (déjà réalisée sur les sites de Chiesi à Parme) qui exige un contrôle précis et pertinent dans toutes les phases de la vie de l’usine et la révision périodique des plans d’amélioration.

Nous recherchons des moyens innovants afin de passer des énergies fossiles, comme le gaz naturel, à l’électricité d’origine renouvelable pour nos consommations thermiques (besoins de chauffage et de fabrication).

CHAÎNE D’APPROVISIONNEMENT ET LOGISTIQUE

Le « Code d’interdépendance » de Chiesi est un code de conduite co-créé avec les fournisseurs de Chiesi, et développé en 2019 avec nos partenaires stratégiques. Il vise à restructurer la relation entre Chiesi et ses fournisseurs dans une perspective de valeur partagée. Le Code s’appuie sur les principes du mouvement B Corp, mais aussi sur ceux de la Pharmaceutical Supply Chain Initiative (PSCI), de l’Organisation internationale du travail (OIT) et de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Avec ce code, nous définissons des lignes directrices communes et exigeons que chaque maillon de la chaîne de valeur de Chiesi adhère à aux mêmes principes pour parvenir à un modèle d’entreprise plus durable et inclusif.

À partir de 2020, une clause contractuelle spécifique dédiée au Code d’acceptation et d’inspiration de l’interdépendance a été incluse au niveau du Groupe dans tous nos nouveaux accords avec des tiers.

Aujourd’hui, nous sommes en train de créer les bases d’un plan d’engagement nommé « A partir de 2021  » avec nos fournisseurs stratégiques, pour nos dépenses les plus impactantes. L’engagement précédent avec nos fournisseurs et partenaires encourage déjà un cycle vertueux en faveur d’intérêts communs. Plusieurs de nos partenaires ont été incités à suivre notre exemple et à entamer le processus de certification B Corp.

Nous avons conçu le Logistics Impact Meter, un outil qui nous aide à cartographier les effets sur l’environnement, les personnes et les communautés des opérations de logistique et de distribution, et qui renvoie aux meilleures pratiques et aux solutions innovantes disponibles. Notre objectif est de cartographier notre réseau logistique, d’identifier les paramètres qui déterminent l’impact de chaque point clé (entrepôts, hub, points de transit), et de travailler sur des améliorations à travers un projet pilote en Italie.

PRODUITS ET DISPOSITIFS À L’USAGE DES PATIENTS

En 2019, Chiesi a été la première entreprise pharmaceutique à annoncer publiquement une solution pour réduire l’empreinte carbone des aérosols doseurs pressurisés (pMDI), tout en continuant à investir dans la technologie des inhalateurs à poudre sèche (DPI), afin de fournir les options thérapeutiques nécessaires aux patients. Le premier aérosol-doseur à faible teneur en carbone contenant un gaz propulseur à faible potentiel de réchauffement planétaire (PRP) sera lancé d’ici 2025, ce qui permettra de réduire l’empreinte carbone de 90 %. Chiesi investit activement 350 millions d’euros pour accélérer son développement et mettre cette solution innovante sur le marché.

En 2021, Chiesi prévoit l’utilisation exclusive de papier FSC (Forest Stewardship Council) pour toutes les boîtes d’emballage secondaires.

Dans le but de développer des produits durables dès la conception, la perspective du cycle de vie (LCP) a été lancée en 2019 et s’est étendue à tous les produits en R&D en 2020. La LCP continuera d’être déployée dans l’esprit d’une politique de R&D durable et adaptée à l’avenir, où la durabilité est intégrée dès le départ par le biais d’une conception (verte).

En 2021, nous lancerons également un concours de produits écologiques afin de planifier et d’investir dans d’autres projets d’amélioration de produits. Par exemple, nous co-fondons un consortium de PME britannique dirigé par des femmes (Dsposal et Reply) qui recherche comment réduire ou éliminer l’utilisation du plastique en repensant certains composants de nos inhalateurs. Le projet a été financé dans le cadre du concours « Designing sustainable plastic solutions », organisé par Innovate UK, l’agence britannique pour l’innovation.

MOBILITÉ

Chiesi a conçu une « politique de mobilité professionnelle » autour de trois axes principaux : les voyages d’affaires, les déplacements domicile-travail et le parc automobile.

  • Voyages d’affaires : Bien que 2020 soit une année exceptionnelle (en raison de la pandémie), Chiesi limitera à l’avenir les déplacements professionnels au strict nécessaire. Ces déplacements seront remplacés par des réunions numériques utilisant toutes les technologies disponibles. Lorsque les déplacements seront nécessaires, Chiesi recommandera les partenaires et les options de voyage plus écologiques.
  • Les déplacements domicile-travail : L’objectif est de faciliter la « mobilité douce », en encourageant le vélo ou l’utilisation des transports publics pour les déplacements des collaborateurs. La mobilité alternative est également encouragée par des primes, des récompenses et des jeux.
  • Flotte de voitures : Nous avons mis en place un projet global d’électrification du parc automobile qui s’appuie sur les nouvelles technologies avec des partenaires sélectionnés. Ce plan prévoit le remplacement systématique de nos voitures par des modèles hybrides ou électriques, et l’Italie est le point de départ de ce plan global.

BÂTIMENTS ET ACTIVITÉS INDUSTRIELLES

Le programme « Better Building » est un projet axé sur l’amélioration des performances de durabilité des sites de Chiesi. Le programme évalue la durabilité et l’impact de nos bâtiments existants en termes de bien-être des personnes, de politiques de mobilité, de gestion des déchets, de consommation d’énergie et d’eau. Cette évaluation est un point de référence pour les entreprises, tant au niveau local qu’international, et elle vise à mesurer les bâtiments de Chiesi en utilisant un système commun, afin d’évaluer si les exigences minimales pour obtenir une certification LEED sont remplies.

Certification LEED : en 2020, le nouveau siège a obtenu le niveau le plus élevé du protocole LEED Platinum pour la conception et la construction de nouveaux bâtiments. Le centre de recherche a obtenu la certification LEED Gold pour le protocole EB:OM (Existing building and operation maintenance).

Le centre de recherche de Parme a obtenu la certification LEED EB:OM.

Capture des propergols (opérations industrielles) : un système d’abattement a été installé sur les sites de production de Parme et Blois en 2020 et il fonctionne depuis début 2021 sur les deux sites. Ce système est capable de condenser les pertes de propergols en phase de test de pulvérisation (à Parme et à Blois) et en phase de remplissage (à Blois uniquement). Le propergol récupéré est ensuite envoyé dans un incinérateur à haute température qui le détruit de manière sûre et efficace.

ELIMINATION DU CO2

La crise climatique nous impose des choix urgents et dramatiques. La réduction des émissions est un engagement immédiat et fondamental que toutes les entreprises doivent prendre pour éviter que la température moyenne de la planète augmente au-delà de 1,5 degré.

Toutefois, cela ne sera pas suffisant si nous ne capturons pas également le CO2 déjà présent dans l’atmosphère. La photosynthèse chlorophyllienne reste la meilleure technologie pour éliminer le CO2 – en d’autres termes : les arbres. Lors de la réunion du G20 de novembre 2021, les pays participants se sont engagés à planter 1 000 milliards d’arbres.

Bien que ces initiatives ne puissent pas, à juste titre, être incluses dans les objectifs SBTi, Chiesi entend faire sa part en développant d’importants projets concernant la plantation d’arbres.

Un exemple de cet engagement est le Consortium Forestier KilometroVerdeParma (« Kilomètre vert Parme »), un projet à but non lucratif de reforestation urbaine et suburbaine dans la province de Parme. Grâce à la participation de tous les groupes sociaux, ainsi que des citoyens, des étudiants, des entreprises, de l’administration publique, des associations et des propriétaires fonciers, le Consortium vise à créer des forêts permanentes qui, tout en captant le CO2, pourraient également avoir un impact positif sur le changement climatique déjà en cours. Cela permettrait d’améliorer la qualité de l’air, d’atténuer les vagues de chaleur et la chaleur urbaine, de promouvoir une meilleure gestion de l’eau et l’appréciation sociétale des espaces verts, et de sensibiliser l’ensemble de la communauté à la protection et à la prise en charge de l’environnement. Le Consortium, qui a été fondé en 2020, a déjà permis de planter 40 000 arbres – ils seront 55 000 d’ici mars 2022. Ayant contribué à la plantation de plus de 10 000 arbres, Chiesi, l’un des cofondateurs, soutient activement le projet afin de maximiser ces initiatives de reforestation.

Energie

Achat d’énergie (en amont) : L’électricité est achetée selon des modèles durables accrédités par les organismes de référence et exclusivement à partir de sources d’énergie renouvelables. La possibilité d’acheter des biocarburants sera mise en œuvre dès que leur utilisation à l’échelle industrielle sera prête.

Actuellement, 100 % de l’électricité consommée par les sites italiens est renouvelable (environ 3 % est produite sur place par des systèmes photovoltaïques) et de haute qualité, car elle provient de sources à faible impact (notamment l’éolien) et de nouvelles installations spécifiques (raccordement au réseau depuis moins de 5 ans). En outre, une directive d’achat d’énergie verte de l’entreprise sera partagée avec toutes les filiales locales.

Les modèles en cours d’évaluation pour les futurs achats d’électricité se caractérisent par une plus grande additionnalité en termes de soutien à la transition écologique et au développement des énergies renouvelables (contrat d’achat d’électricité ou CAPEX direct avec création de crédits carbone), garantissant flexibilité et réactivité.

Consommation d’énergie (en aval) : L’attention portée à la consommation d’énergie et la volonté d’amélioration continue des performances énergétiques seront garanties par le système de gestion de l’énergie, certifié selon la norme internationale la plus élevée, ISO 50001 (déjà réalisée sur les sites de Chiesi à Parme) qui exige un contrôle précis et pertinent dans toutes les phases de la vie de l’usine et la révision périodique des plans d’amélioration.

Nous recherchons des moyens innovants afin de passer des énergies fossiles, comme le gaz naturel, à l’électricité d’origine renouvelable pour nos consommations thermiques (besoins de chauffage et de fabrication).

CHAÎNE D’APPROVISIONNEMENT ET LOGISTIQUE

Le « Code d’interdépendance » de Chiesi est un code de conduite co-créé avec les fournisseurs de Chiesi, et développé en 2019 avec nos partenaires stratégiques. Il vise à restructurer la relation entre Chiesi et ses fournisseurs dans une perspective de valeur partagée. Le Code s’appuie sur les principes du mouvement B Corp, mais aussi sur ceux de la Pharmaceutical Supply Chain Initiative (PSCI), de l’Organisation internationale du travail (OIT) et de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Avec ce code, nous définissons des lignes directrices communes et exigeons que chaque maillon de la chaîne de valeur de Chiesi adhère à aux mêmes principes pour parvenir à un modèle d’entreprise plus durable et inclusif.

À partir de 2020, une clause contractuelle spécifique dédiée au Code d’acceptation et d’inspiration de l’interdépendance a été incluse au niveau du Groupe dans tous nos nouveaux accords avec des tiers.

Aujourd’hui, nous sommes en train de créer les bases d’un plan d’engagement nommé « A partir de 2021  » avec nos fournisseurs stratégiques, pour nos dépenses les plus impactantes. L’engagement précédent avec nos fournisseurs et partenaires encourage déjà un cycle vertueux en faveur d’intérêts communs. Plusieurs de nos partenaires ont été incités à suivre notre exemple et à entamer le processus de certification B Corp.

Nous avons conçu le Logistics Impact Meter, un outil qui nous aide à cartographier les effets sur l’environnement, les personnes et les communautés des opérations de logistique et de distribution, et qui renvoie aux meilleures pratiques et aux solutions innovantes disponibles. Notre objectif est de cartographier notre réseau logistique, d’identifier les paramètres qui déterminent l’impact de chaque point clé (entrepôts, hub, points de transit), et de travailler sur des améliorations à travers un projet pilote en Italie.

Nous nous sommes engagés à devenir neutres en carbone d’ici 2030 pour nos émissions directes, et d’ici 2035 pour nos émissions issues de notre chaîne de valeur. Nous avons travaillé pour cela et nous savons comment nous atteindrons nos objectifs et à quel moment nous y parviendrons.

En tant que fabricants, nous prenons la responsabilité de notre mission au sérieux, et en tant que personnes, nous pensons que chacun doit faire sa part. Nous espérons que d’autres acteurs du secteur se joindront à nous pour agir plutôt que parler.

Il est facile de faire de grandes annonces et de prendre des engagements, mais seules les actions comptent.

C’est pourquoi nous partageons déjà nos progrès, et nous continuerons à le faire jusqu’à ce que nous atteignions nos objectifs.14

Oserez-vous partager ?

Nouveau rapport des experts de the Economist Intelligence Unit : Le changement climatique constitue une menace majeure pour la santé respiratoire

https://eiuperspectives.economist.com/healthcare/climate-change-and-its-impact-lung-health-focus-europe

Plusieurs études montrent l’impact du changement climatique sur la santé – notamment les affections respiratoires – et l’impact de l’utilisation de certains médicaments sur l’empreinte carbone :

Changement climatique : défis et opportunités pour la santé mondiale. Patz JA, Frumkin H, Holloway T, Vimont DJ, Haines A. JAMA. 2014 Oct 15;312(15):1565-80. doi : 10.1001/jama.2014.13186.

Changement climatique et maladies respiratoires : perspective 2020. Joshi M, Goraya H, Joshi A, Bartter T. Curr Opin Pulm Med. 2020 Mar;26(2):119-127.

De nouvelles données montrent que la surconsommation de médicaments contre l’asthme est responsable de 250 000 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre chaque année au Royaume-Uni, Astra Zeneca. M2 PressWIRE. 2021 Feb.

“Foundations For Science-based Net-Zero Target Setting in the Corporate Sector,” The Science-based Targets Initiative

www.sciencebasedtargets.org/resources/files/foundations-for-net-zero-full-paper.pdf

British Standards Institution, “PAS 2060 Carbon Neutrality”
www.bsigroup.com

Certified Carbon Neutral Global Standard, “The Carbon Neutral Protocol January 2021”
www.carbonneutral.com

The Science-based Targets Initiative, “Comment ça marche ?”

www.sciencebasedtargets.org/how-it-works

Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques,  » L’accord de Paris  »
www.unfccc.int

En décembre 2018, Chiesi a modifié sa structure et ses statuts, en adoptant le nouveau statut juridique d’Entreprise à mission, introduit en Italie et aux États-Unis.

Carbon Disclosure Project

www.cdp.net

British Standards Institution, “PAS 2060 Carbon Neutrality”

www.bsigroup.com

En décembre 2018, Chiesi a modifié sa structure et ses statuts, en adoptant le nouveau statut juridique d’Entreprise à mission, introduit en Italie et aux États-Unis.

Être certifié B Corp signifie répondre aux normes les plus élevées de performance sociale et environnementale, de transparence et de responsabilité.

B Corporation, “B Corp Directory: Chiesi Group”
www.bcorporation.net

Chiesi exige que chaque maillon de sa chaîne de valeur respecte certaines normes environnementales et sociales. Avec nos fournisseurs, nous avons co-créé le premier code de conduite lié aux ODD afin de définir des lignes directrices communes – également appelé « code d’interdépendance ». Nous avons impliqué environ 70 partenaires fournisseurs stratégiques pour concevoir ce code de conduite et créer un écosystème durable.

Chiesi Group, “Code of Interdependence”

www.chiesi.com/

En mars 2021, Chiesi a rejoint l’initiative de la CCNUCC « Race To Zero ».

En 2019, Chiesi a été la première entreprise pharmaceutique à annoncer publiquement une solution pour réduire l’empreinte carbone des aérosols doseurs pressurisés (pMDI), tout en continuant à investir dans la technologie DPI afin de fournir la gamme d’options de traitement thérapeutique dont les patients souffrant d’asthme et de maladies respiratoires obstructives chroniques (MPOC) ont besoin.

Chiesi Group : « Chiesi annonce un investissement de 350 millions d’euros et le premier inhalateur doseur à pression minimale de carbone (pMDI) pour l’asthme et la BPCO. »

www.chiesi.de/

Chiesi dispose d’un Comité d’impact dédié au suivi et à la gestion de l’intérêt commun.

En 2018, Chiesi a lancé le programme « We ACT – We actively Care for Tomorrow », montrant les engagements de Chiesi en matière de durabilité.

Groupe Chiesi, Manifeste de durabilité Nous Agissons
www.chiesi.com

Chiesi publie chaque année son rapport de durabilité.

Groupe Chiesi, « Rapport sur le développement durable » www.chiesi.com/en/sustainability/sustainability-report/

Chiesi contribue également aux Objectifs de développement durable (ODD) mis en place par les Nations unies en 2015, et mesure son impact grâce au SDG Action Manager.

Pacte mondial des Nations unies, « SDG Action Manager »
www.unglobalcompact.org